Conseils et méthodes

Protéger un logement vacant

Les cambrioleurs aiment travailler dans le calme. Ils sont peu demandeurs de contact humain et orientent la plupart du temps leurs choix de cibles potentielles vers des biens où les chances de rencontrer le propriétaire sont les plus faibles.

Cette évidence en induit une autre : il est primordial de protéger ses biens les plus isolés. Un logement vacant en attente de location, un appartement destiné au Airbnb, une résidence secondaire, un box de rangement, une maison de vacances isolée, constituent autant de propriétés auxquelles des personnes mal intentionnées s’attaquent en priorité. C’est également vers ce type de biens immobiliers que vont se tourner les squatteurs notamment.

Heureusement, de nombreux dispositifs de sécurité électronique autonomes permettent de protéger un logement vacant et de garder un œil attentif et parfaitement informé sur un bien éloigné, même si celui-ci est dépourvu d’électricité et de réseau.

L’alarme de porte intelligente sans fil

La première des solutions proposées par Kitech systems consiste en un petit boîtier, en train de révolutionner le monde des alarmes anti-intrusions.

Il s’agit d’une alarme de porte intelligente plug’n play, connectée, autonome et sans fil, qui s’installe en 10 minutes chrono et tient son propriétaire informé de toute tentative d’intrusion en temps réel, où qu’il se trouve.

Ce tour de force est réalisé grâce à une conception astucieuse, qui s’appuie sur des mécanismes de détection avancés (accéléromètres, analyse de changement de position) et une intelligence artificielle qui s’améliore constamment grâce au deep learning.

Le principe est le suivant : on fixe le boîtier à la porte ou la fenêtre que l’on souhaite sécuriser à l’aide de 2 vis ou de scotch double-face à proximité de la poignée, côté intérieur. On télécharge et on ouvre ensuite l’application mobile dédiée, on effectue quelques ouvertures en insérant la clé dans la serrure afin d’apprendre au boîtier à reconnaitre une utilisation normale, et l’alarme anti-intrusion est prête à fonctionner. Son propriétaire peut alors l’oublier, pas besoin d’armer ou de désarmer. En cas d’utilisation anormale de la porte, comme des coups ou une tentative de forçage de serrure, l’alarme de porte envoie immédiatement une notification push via l’appli mobile et enregistre 15 secondes de son. L’enregistrement est également envoyé au propriétaire ou à une société de télésurveillance, qui peut estimer si une menace est en cours, lever le doute et prévenir les autorités si besoin. Une alarme retentit suite à la tentative d’effraction afin de mettre en fuite l’éventuel intrus.

Ce boîtier miraculeux utilise des piles hautes densité qui lui permettent de fonctionner en toute autonomie pendant 2 ans, et une carte Sim 3G/4G qui le relie en permanence au réseau. Le prix d’achat de cette solution la rend particulièrement accessible, et ne nécessite aucun abonnement. Les seules dépenses récurrentes viendront de l’abonnement de la carte Sim (environ 20€/an) et le changement des piles, soit 40€ tous les deux ans. L’éventuel recours à une société de télésurveillance est également à prendre en compte si cette option est préférée à l’autosurveillance. C’est la solution idéale pour un appartement vacant, un garage, une cave, un box de stockage ou encore un container. L’application permettant de gérer plusieurs boîtiers à la fois, cette alarme anti-intrusion est également parfaitement adaptée pour les professionnels en charge de la gestion de parcs immobiliers conséquents (syndics, promoteurs…), de bâtiments de self stockage ou de parcs de stationnement privés.

 

Voir aussi : Comment surveiller sa maison pendant les vacances

Comment surveiller un espace de self-stockage

photo d'une Alarme de porte intelligente sans fil
notice d'installation alarme de porte sans fil

Reconeyez, le détecteur autonome

Si l’alarme de porte évoquée à l’instant s’avère très efficace pour un espace restreint, généralement urbain, dont on veut protéger une issue unique, il existe des sites plus complexes d’un point de vue sécurisation. C’est notamment le cas des propriétés individuelles, des résidences secondaires, des châteaux et autres villas. Ces propriétés sont nettement plus étendues, plus isolées et qui nécessitent un système de surveillance spécifique, adapté notamment à la détection en extérieur, tout en restant autonome.

C’est la spécialité du détecteur d’extérieur Reconeyez. Conçu pour l’armée estonienne afin de surveiller sa frontière avec la Russie, il s’agit d’un dispositif anti-intrusion dernière génération, capable de détecter toute anomalie à une portée  de 35m. Il équipe aujourd’hui plus de 25 frontières dans le monde. Les technologies de pointe à l’œuvre dans cet équipement lui permettent de fonctionner de jour comme de nuit, de différencier de façon quasi infaillible les animaux des humains et des véhicules afin d’éviter les fausses alertes, et ce en complète autonomie : sa batterie jouit d’une durée de vie de 5 mois à plus d’un an selon l’environnement et il communique à tout moment avec son propriétaire via un cloud grâce à une passerelle 2G/3G/4G.

Instrument parfait de protection périmétrique, Reconeyez utilise deux objectifs infrarouges diurne et nocturne pour détecter toute menace. S’il ne s’agit pas d’une fausse alerte, une série de photos HD sont envoyées à l’utilisateur, que ce soit le propriétaire du site, une société de surveillance ou un responsable sécurité, via une application mobile ou sur des écrans de contrôle. Il est alors possible de lever le doute afin d’alerter les autorités et de demander une intervention. Une sirène est également intégrée au dispositif afin de mettre en fuite les intrus, et il est possible d’intégrer les détecteurs Reconeyez à un système de supervision plus large. Les détecteurs Reconeyez peuvent également faire fonction de relais de réseau entre eux, et il est ainsi possible de mailler un périmètre extrêmement étendu en installant un détecteur tous les 30m par exemple, suivant la configuration du terrain.

Il s’agit de l’équipement idéal pour protéger une maison isolée et inoccupée, une résidence secondaire mais aussi un parc, n’importe quelle clôture d’enceinte, un stade, un chantier, un monument. La détection est fiable, rapide, circonstanciée, et la réaction qui s’ensuit est immédiate quel soit l’éloignement du site.

 

Voir aussi : la surveillance de chantier

détecteur anti-intrusion extérieur Reconeyez

La caméra autonome solaire

La caméra autonome solaire permet, tout comme le détecteur extérieur, de sécuriser les abords extérieurs d’une propriété. C’est bien sûr le soleil qui lui fournit l’énergie nécessaire à son fonctionnement et qui charge en permanence une batterie intégrée à la caméra. Lorsque la batterie est complètement chargée, la caméra de surveillance peut continuer de filmer et de communiquer avec son propriétaire jusqu’à 5 jours sans le moindre rayon de soleil.

Le gros avantage de la vidéosurveillance provient de la qualité des images fournies et de la précision de l’information reçue par l’utilisateur ou le service de télésurveillance en charge de juger du sérieux d’une menace détectée. La levée de doute indispensable à toute intervention des autorités s’en trouve largement fiabilisée.

Les caméras solaires proposées par Kitech Systems fournissent des vidéos couleur haute définition de 30 images par seconde, elles sont connectées en 4G et sont des dispositifs tout-en-un, incluant le panneau photovoltaïque, le support de fixation, la caméra, la batterie et la transmission réseau.

caméra autonome solaire 4G
read more

Sécurité établissement scolaire : Quels dispositifs mettre en place ?

Protéger les plus jeunes est une nécessité. La mise en place de dispositifs de sécurité dans les établissements scolaires est une réponse adaptée à un danger réel. On dénombre plusieurs risques : agression, enlèvement, vol, acte terroriste et incivilités en tout genre. Afin d’empêcher et de dissuader au maximum ces actes malveillants, il existe plusieurs solutions de sécurité électronique. Spécialiste dans le domaine, l’équipe Kitech Systems préconise l’installation de contrôle d’accès et de caméras de surveillance afin de protéger écoliers, collégiens, lycéens et étudiants. Découvrez pourquoi et comment faire dans cet article.

Contrôler les accès à l’entrée des établissements scolaires 

Le contrôle d’accès est un dispositif de sécurité qui permet de sécuriser l’accès à un ou plusieurs bâtiments efficacement. Il permet aux personnes autorisées de rentrer sur un site ou dans certains endroits spécifiques d’un bâtiment. Le contrôle d’accès a donc surtout pour objectif d’empêcher les personnes qui ne seraient pas autorisées de rentrer sur les lieux.

Dans les établissements scolaires, le contrôle d’accès doit donc être rapide et efficient afin d’entraver les flux au minimum et ne pas créer d’énormes files d’attente à l’entrée des établissements.

Nous préconisons alors l’installation de portiques avec lecteurs de badges à l’entrée des établissements. Les étudiants pourront alors déverrouiller l’accès grâce à une carte magnétique (carte étudiante, carte du collège, etc…) spécifique à leur établissement.

Si une personne tente par exemple d’enjamber un portique elle sera alors rapidement repérée et donc plus facile à appréhender.

Installer un système de contrôle d’accès dans un établissement scolaire permet de limiter les risques en empêchant l’entrée d’individus malveillants au cœur des établissements.

contrôle d'accès

La vidéosurveillance des entrées et sorties des écoles, collèges, lycées et universités

Il est possible de surveiller et filmer l’extérieur des établissements scolaires afin de prévenir des actes criminels. On peut relever plusieurs dangers : vols, agressions, actes de terrorisme, etc…

Des caméras peuvent alors être installées à l’extérieur des bâtiments et aux abords de l’établissement scolaire pour surveiller les entrées et sorties. Couplées à un système de contrôle d’accès, cela permettra une surveillance et un contrôle complet des entrées et sorties des établissements scolaires.

Kitech Systems a déjà installé ce type de solutions et saura construire le système de sécurité adapté à votre établissement. N’hésitez donc pas à nous contacter si vous avez besoin d’un système de sécurité pour établissement scolaire.

Caméra IP ColorVu avec vision nocturne
vidéosurveillance établissement scolaire

La surveillance de l’intérieur des établissements scolaires

Des caméras de surveillance peuvent être installées dans les locaux d’un établissement scolaire pour protéger les étudiants et l’intérieur des bâtiments afin d’éviter des actes répréhensibles : violences entre élèves, dégradations sur les portes ou murs, les vols, harcèlement, etc…).

Des caméras peuvent être alors installées dans les couloirs et les halls d’entrées afin d’assurer la sécurité des étudiants au quotidien.

Les règles à respecter pour la sécurité des établissements scolaires par vidéoprotection

Afin de sécuriser et contrôler les accès mais aussi éviter tous types d’incidents, des caméras peuvent être installées dans des établissements scolaires pour filmer les couloirs, les halls d’entrées, mais aussi les abords des bâtiments.

Néanmoins, il existe de nombreuses règles à respecter, qui sont toutes définit par la CNIL : Commission nationale de l’informatique et des libertés.

Quels lieux peut-on filmer ?

Il est autorisé de filmer avec des caméras de vidéosurveillance à l’intérieur d’un établissement scolaire. Il est donc possible de capturer les couloirs, halls d’entrée ou escaliers afin de dissuader toute forme de violence. Néanmoins, il est strictement interdit sauf cas exceptionnels de filmer avec des caméras de surveillance les lieux de vie des établissements. Ces lieux de vie sont : la cour de récréation, les salles de classe, la cantine, la bibliothèque, etc…

Concernant l’extérieur, il est possible de surveiller les entrées et sorties des établissements scolaires.

Il est également possible de filmer les abords d’un établissement scolaire dans le cadre de la prévention d’acte terroriste mais un accord écrit de la préfecture est nécessaire. Il faut alors présenter une justification et limiter la visualisation de la rue aux zones sensibles.

Qui a l’autorisation de consulter les images ?

Le droit de consultation des images appartient aux personnes qui y sont habilitées dans le cadre de leur fonction : chef d’établissement, directeur, etc…

Bien entendu, l’accès aux images doit être sécurisé afin que seules les personnes habilitées puissent les visionner. Ces personnes doivent être sensibilisées aux différentes règles à respecter.

Quelle est la durée de conservation des images ?

Il est interdit d’enregistrer plus de 30 jours en France, il faut donc respecter cette loi. La plupart du temps, quelques jours peuvent suffire afin d’effectuer les vérifications d’images nécessaires afin d’entamer d’éventuelles procédures, par exemple judiciaires. Si une procédure judiciaire est lancée, les images sont alors autorisées à être extraites de l’enregistrement de vidéosurveillance et récupérées par les forces de l’ordre le temps de la procédure.

Il est important de prendre en note que la durée maximale d’enregistrement ne doit pas dépendre de la capacité maximale de l’enregistreur mais qu’elle doit être minimale et en lien avec l’objectif. Il est inutile de conserver les images d’enfants entrant dans l’école pendant 3 mois dans ce cadre par exemple.

Obligation d’information du public

Il est formellement interdit d’installer un système de vidéosurveillance sans en informer toutes les personnes susceptibles d’être filmées. Ainsi, les élèves, parents et le personnel de l’établissement scolaire doivent être informé de la présence de caméras de surveillance par le biais de panneaux, de façon visible et affichés en permanence dans les lieux filmés.

panneau-videosurveillance sécurité établissement scolaire

Sécurité établissement scolaire : faites appel à des professionnels de la sécurité

À la vue de tous les éléments que nous venons d’évoquer ainsi que des règles à respecter, n’hésitez pas pour la sécurité de vos étudiants et faîtes appel à des professionnels de la sécurité électronique. Les experts de Kitech Systems sauront vous orienter et vous conseiller les meilleures solutions.

read more

Sécuriser un bâtiment inoccupé : résidence secondaire, immeubles, bureaux

Les locaux inoccupés peuvent être sujets à de nombreux risques. Dégradations squats et vols sont fréquents si aucune solution de sécurité n’est installée. On connaît les risques de vols sur les chantiers de construction où les bâtiments restent inoccupés une partie de la journée. Mais les chantiers ne représentent pas les seuls cas de bâtiments inoccupés ayant besoin d’être protégé contre les actes de vandalisme et le squat. Les bâtiments communaux en attente de rénovation ou de vente, les anciens sites industriels, les immeubles désaffectés ou encore les résidences secondaires occupées quelques mois ou semaines par an peuvent être la cible d’individus malveillants.

Les bonnes pratiques pour sécuriser un bâtiment inoccupé

Il existe tout d’abord plusieurs pratiques simples à mettre en place pour protéger un bâtiment inoccupé tel que ne jamais communiquer sur les conditions de fermeture ou de surveillance des lieux sur Internet ou à n’importe qui.

Dans la mesure du possible, il faut également maintenir les éclairages extérieurs en bon état de marche afin de dissuader les intrus. En effet, si les éclairages sont éteints, cela peut attirer d’éventuels squatteurs ou autres individus malintentionnés.

Enfin, il faut bien entendu faire attention à verrouiller tous les accès : fenêtres, portes, etc…

Protéger un immeuble en construction

Les immeubles en construction peuvent être la cible de vol ou de dégradation. En effet, on estime que les vols sur les chantiers coûtent 1 milliard d’euros par an aux entreprises du bâtiment.

Il existe de nombreuses solutions pour éviter les intrusions sur le chantier d’un immeuble en construction.

Nous recommandons chez Kitech Systems d’une alarme autonome sur batterie car ce type d’alarme a l’avantage de pouvoir être utilisé dans les endroits sans connexion Internet ni électricité. Nous proposons à l’installation des alarmes autonomes équipées de batteries de grandes tailles afin qu’elles n’aient pas besoin d’être rechargées durant de longues périodes.

L’installation de détecteurs de mouvements vient avec une installation d’alarme autonome afin de détecter une intrusion efficacement.

Afin d’avoir une installation complète et une sécurité optimale, nous recommandons l’installation de caméras autonomes 4G qui présente l’avantage de pouvoir être utilisés sans Internet.

Afin d’en savoir plus, vous pouvez retrouver tous nos conseils concernant la surveillance de chantier sur notre article : quel système de sécurité choisir pour une surveillance de chantier efficace ?

Protéger sa résidence secondaire des squatteurs et cambrioleurs

 

Le plaisir d’une résidence secondaire peut malheureusement se transformer en enfer pour les propriétaires. En effet, les résidences secondaires sont l’une des cibles privilégiées des cambrioleurs. Ces maisons vacantes la plupart de l’année sont souvent même dépourvues de connexion internet et d’électricité, ce qui en fait des bâtiments inoccupés difficiles à protéger.

Mais au-delà des cambrioleurs, ce qui effraie le plus les personnes possédant une résidence secondaire, ce sont les squatteurs. En effet, au vu de la législation française, il est très difficile de se débarrasser de personnes squattant une résidence secondaire. Il faut réagir très vite si des squatteurs s’introduisent dans votre résidence secondaire car dès lors que les lieux sont occupés depuis plus de 48 heures le propriétaire se retrouve privé de tous ses droits sur le bâtiment.

Pour cela, il faut protéger sa résidence secondaire des squatteurs !

Au vu de ce cas, nous préconisons l’installation d’une alarme autonome sur batterie ainsi que de différents capteurs. En effet, une alarme autonome sur batterie permet de sécuriser un bâtiment inoccupé car elle n’a pas nécessairement besoin d’être alimentée en électricité. En effet, sa batterie lui permet de tenir de 12 à 18 mois sans avoir besoin d’être rechargée et sa carte 4G d’être fonctionnelle sans le besoin d’une connexion Internet filaire ou WIFI. Cette alarme peut être appairée à plusieurs détecteurs : détecteurs de mouvements, d’ouverture, etc…

Nous recommandons l’installation d’un détecteur avec capteur photo pour une levée de doute immédiate. L’installation de ce type de détecteur permet la prise de photos de jour comme de nuit au moment du déclenchement de l’alarme. Ses photos sont par la suite transmises sur le support de votre choix : téléphone ou ordinateur. Cela permet d’effectuer une levée de doute immédiate par photo pour vous avertir au moment de l’intrusion afin que vous puissiez dans un premier temps prendre conscience de la nature de l’intrusion (réelle intrusion ou erreur), puis dans un deuxième temps agir en conséquence. Il est important de rappeler qu’en France, pour obtenir l’aide des forces de l’ordre, la levée de doute photo ou vidéo est obligatoire selon l’article L613-6 du code de la sécurité intérieure.

Cela est donc primordial si l’on souhaite protéger sa résidence secondaire des squatteurs.

sécuriser un bâtiment inoccupé avec une alarme
détecteur de présence avec photo

Surveiller à distance un bâtiment inoccupé

Via l’installation de notre alarme autonome sur batterie, vous pourrez recevoir une notification en cas d’intrusion. Grâce à sa carte 4G intégrée l’alarme enverra automatiquement une notification via SMS ou autre si elle détecte quelque chose. Il s’agit là du dispositif idéal pour sécuriser un bâtiment inoccupé.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez surveiller, protéger ou sécuriser un bâtiment inoccupé tel qu’un chantier en construction ou en rénovation, une résidence secondaire ou un local professionnel vacant.

read more